Reconstruction immédiate ou secondaire ?

Dans notre centre, une reconstruction mammaire est systématiquement proposée à chaque fois que votre maladie le permet. Notre objectif est de faire le maximum pour vous aider à mieux vivre l’ablation de votre sein.

La reconstruction n’a aucun caractère obligatoire, elle dépend de votre  choix personnel.

Selon la nature du cancer et le plan de traitement envisagé, cette reconstruction peut se faire :

  • soit en même temps que la mastectomie – il s’agit alors d’une reconstruction immédiate. Cette solution peut être proposée si aucune radiothérapie n’est prévue après votre intervention.
  • soit dans un deuxième temps, généralement dans l’année qui suit la fin de l’ensemble des traitements – il s’agit alors d’une reconstruction secondaire, typiquement en cas de radiothérapie adjuvante.
  •  Toutes nos interventions se déroulent au CHP St-Grégoire.
découverte-différentes-prothèses-mammaires

Les chirurgiens de l’institut définissent avec vous les objectifs de votre reconstruction mammaire, et vous établissez ensemble un plan thérapeutique. Les consultations préopératoires permettent de définir vos attentes et les possibilités chirurgicales. Ces consultations sont l’occasion de définir vos besoins :

  • vous choisissez le confort, limitant au maximum le nombre d’interventions et de cicatrices
  • vous souhaitez plutôt un résultat esthétique optimal – au prix de plusieurs interventions

Pour chaque femme, en fonction de la morphologie et de la qualité de la peau, différentes techniques peuvent être utilisées.

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE IMMEDIATE :

Les indications de la reconstruction mammaire immédiate sont précises et dépendent du type de cancer mais aussi du recours éventuel à une radiothérapie complémentaire.

Toutes les décisions concernant votre traitement sont prises de manière collégiale par nos médecins spécialisés au sein du Staff Multidisciplinaire qui se réunit  tous les jeudis en fin d’après-midi : oncologues, anatomopathologistes, radiothérapeutes, radiologues et les chirurgiens senologues de l’équipe.

Certains types de cancer du sein ne nécessitent pas de traitements complémentaires lourds (radiothérapie), permettant la reconstruction mammaire immédiate.

Dans certains cas de récidive du cancer du sein après traitement conservateur, il est également possible de proposer une reconstruction dans le même temps que la mastectomie.

Cette décision importante déclenchera une consultation avec votre chirurgien qui sera qualifié pour réaliser cette intervention.

QUELLES SONT LES TECHNIQUES PERMETTANT UNE RECONSTRUCTION MAMMAIRE IMMÉDIATE ?

Toutes les techniques chirurgicales de reconstruction mammaire peuvent être proposées.

On utilise assez souvent la reconstruction par prothèse. Cette prothèse peut être définitive ou provisoire, dans ce cas on procède à une expansion tissulaire  (expandeur temporaire ) et la prothèse définitive sera positionnée au bout de 4 à 6 mois.

Dans certains cas il peut être nécessaire d’associer la reconstruction par lambeau avec prothèse surtout si la peau est insuffisante et le volume mammaire important. Il peut s’agir de lambeau musculo-cutané comme le lambeau de grand dorsal ou de lambeau libre tel que le DIEP ou le PAP.

En cas de conservation de l’étui cutané ( Skin Sparing Mastectomy ) on conserve la peau du sein et éventuellement la plaque aréole-mamelonnaire en faisant une incision minime péri-aréolaire pour la mastectomie, puis on met en place la prothèse ou le lambeau de grand dorsal ou une première séance de lipofilling.

La technique des lipoffilings exclusifs  permet d’obtenir un sein naturel, souple et définitif . Dès la mastectomie on réalise la première séance de lipofilling, puis plusieurs séances de lipofilling seront nécessaires ensuite, pour créer le volume suffisant. Cette technique s’adresse aux femmes ne souhaitant pas  d’implant mammaire et présentant plusieurs zones on la prise de tissus graisseux est possible. 3 à 5 séances de lipofilling espacées de 3 mois d’intervalle peuvent être nécessaire.

Si il n’a pas été possible de conserver la plaque aréole-mamelonnaire, alors celle-ci sera reconstruite ultérieurement lorsque le volume du sein sera stabilisé.

Le sein opposé peut également bénéficier d’un remodelage pour le symétriser (plastie de réduction ou d’augmentation par prothèse).

Vous aurez compris que chaque patiente est lié à son histoire personnelle, à son parcours de soin. Votre reconstruction sera adaptée et personnalisé à vos besoins, vos attentes et aux possibilités que nous permettent les traitements.

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE SECONDAIRE

La reconstruction mammaire secondaire est réalisée à distance de la chirurgie du cancer du sein et a lieu en général après la fin des traitements complémentaires et plus généralement, 12 mois après la fin de la radiothérapie.

Le traitement hormonal ne gêne pas la reconstruction secondaire.

Une consultation précoce avec l’un des chirurgiens de l’institut, avant le 12ème mois, est recommandée afin de bénéficier d’une préparation cutanée locale par des massages drainants de la zone de mastectomie. Cette préparation est capitale car elle améliore les conditions locales notamment après la radiothérapie et élargit le champ des possibilités techniques de reconstruction mammaire qui vous seront proposées.

Voir le film-documentaire sur la reconstruction après une mastectomie :

Vidéo – Reconstruction Mammaire par greffe adipocytaire