L'Aréole et le mamelon

La reconstruction de la Plaque Aréolo-Mamelonnaire (PAM) est le dernier temps de la reconstruction du sein.

Le positionnement de l’aréole et du mamelon ne peut se faire avec précision que lorsque la symétrie entre les deux seins est obtenue, une fois faite, l’aréole est difficilement déplaçable.

En attendant cette reconstruction, il est possible d’utiliser des aréoles adhésives. Ces aréoles peuvent notamment être utilisées sous un maillot de bain.

reconstruction-aéroles

L'Aréole

Le Mamelon

    Le choix de la technique sera abordé avec vous pendant votre parcours de reconstruction. Il pourra être déterminé en fonction des possibilité techniques et de vos préférences.

    Il y a deux techniques habituelles pour reconstruire votre aréole :

    La dermopigmentation aréolaire

    • Il s’agit de pigments minéraux naturels, ils sont choisis à partir d’une large palette de coloris afin de correspondre au plus proche de la coloration de l’aréole opposée ou  selon votre choix de coloration.
    • Pour les aréoles pâles, il est souvent préférable de faire une dermopigmentation  bilatérale afin d’avoir le même aspect  de chaque côté.
    • 2 séances sont habituellement nécessaires pour obtenir un meilleur résultat ou pour maintenir le résultat dans le temps.

     

    La greffe de peau

    • Anesthésie locale ou générale.
    • Le prélèvement de peau se fait souvent dans l’aine ou au-dessus des poils pubiens et laisse une petite cicatrice.

    Il est généralement reconstruit en même temps que l’aréole. Quatre techniques sont possibles.

    • La greffe d’une partie du mamelon de l’autre sein à condition qu’il ne soit pas trop petit. Le prélèvement n’entraîne ni cicatrice visible, ni modification de la sensibilité.
    • La greffe d’une partie des petites lèvres.
    • Un lambeau local : une greffe de peau est alors souvent nécessaire pour reconstruire l’aréole.
    • Une dermopigmentation en 3 D.